Skip to main content
L’église Notre-Dame-du-Mont-Carmel
  • Mise à jour le 25/03/2022
L’église Notre-Dame-du-Mont-Carmel

L’église Notre-Dame-du-Mont-CarmelL’église primitive d’origine romane fut détruite dans la 2nde moitié du 19e siècle. Elle possédait une chapelle seigneuriale dont l’autel est suprimée en 1784, ainsi qu’une chapelle de l’Ange-Gardien et une chapelle de Saint-Avit.

La nouvelle église, reconstruite transversalement à la première, est l’oeuvre de l’architecte Eugenie Joseph Hawke, à la demande du prêtre de la paroisse Fouilleul. Commencée en 1876, elle est consacrée en 1881. Le même architecte bâtit le perron donnant accès à la porte principale en 1884 et la sacristie en 1887.

A l’intérieur, la nef est bordée de contreforts saillants formant une sorte de déambulatoire. La chair à précher réalisée par Blottière et ses neveux, menuisiers au Mans, en 1879 est décorée de 3 statuettes en demi-relief: le Christ, Saint Jean et Saint Pierre. Les confessionnaux ne sont ni signés, ni datés, mais ils ont sans doute été réalisés par le même atelier et à la même époque que la chaire à prêcher. 2 ensembles de 3 verrières à personnages, datant de 1883, sont l’ oeuvre de Champigneule, peintre-verrier à Bar-le-Duc. C’est 2 ensembles représentent pour l’un, au centre, la Vierge remettant le scapulaire à Saint Simon Stock et les baies latérales représentent, à gauche, Sainte Madeleine et à droite, Sainte Apollonie tenant une tenaille et une palme. Pour l’autre, la baie centrale représente Tobie et l’ Ange et les baies latérales représentent, à gauche, Saint Léon et à droite, Saint Augustin tenant un coeur enflammé et le livre Civitate Dei. Les personnages prennent place sous des dais architecturés.